ION Water_Wetsuit Insights

Conseils et informations sur les combinaisons par Michi Schuster

« Faire du windsurf, du kitesurf ou du surf quand la température extérieure est de 5 degrés ? Aucun problème ! »

Conseils et informations sur les combinaisons par Michi Shuster, chef de produit néoprène ION

La technologie des combinaisons a beaucoup évolué au cours de la dernière décennie, et en particulier ces quelques dernières années. Grâce aux progrès des matériaux utilisés, l’arrêt des sports nautiques pendant l’hiver appartient au passé. Il est important que tu restes au chaud quand tu entres dans l’eau, sinon tes vaisseaux sanguins vont se contracter et commencer à geler, ce qui équivaut à la fin du plaisir, de la performance, et éventuellement de la session.

Michi Schuster, chef de produit néoprène chez ION, a quelques conseils pour nous :

Michi, comment fonctionne réellement une combinaison ?

Le néoprène doit ses propriétés isolantes aux milliards de minuscules bulles d'air qui sont créées à l'intérieur du néoprène au cours de son processus de production. L’air est enfermé dans ces bulles et forme une couche isolante entre le corps et l’eau. Idéalement, il faut que l’eau pénètre le moins possible dans la combinaison. Il y a néanmoins toujours un peu d’eau qui entre, que notre température corporelle réchauffe pour nous aider à rester au chaud.

Est-ce que tous les néoprènes sont les mêmes ?
Quelles sont les principales différences en termes de composés des matériaux et comment les différencier les uns des autres ?  

Voici les différents types de néoprène : le néoprène à base de pétrole, le néoprène calcaire et le néoprène Yulex. Le néoprène à base de pétrole est de moins en moins utilisé, le calcaire est probablement celui qui est le plus utilisé par les fabricants dans notre secteur et le Yulex est l’alternative la plus respectueuse de l’environnement. C’est également la moins flexible et la plus chère. Hormis cela, la mousse néoprène à proprement parler possède des caractéristiques spécifiques et peut être très différente en termes de flexibilité, de solidité et de durabilité. C’est pour cette raison qu’il est important de choisir la mousse la plus adaptée pour chaque modèle de combinaison. Une mousse très flexible est bien entendu plus chère qu’une mousse plus rigide. 

La doublure en néoprène joue un rôle essentiel sur l’isolation thermique. Les doublures intérieures aussi, ont considérablement évolué ces dernières années, n’est-ce pas ? 

Les modèles de combinaison haut de gamme SEEK Select (homme) et AMAZE Select (femme) de ION sont maintenant dotés de notre « Graphene Plush », qui rend ces combinaisons 20 % plus chaudes que les précédentes. Il s’agit d’un bond en avant dans la technologie des combinaisons et une session par 5 degrés est d’un coup beaucoup plus attrayante.  

Qu’est-ce que le « Graphene Plush » ? 
Chaque fibre de notre doublure intérieure « Graphene Plush » est recouverte d'une fine couche de graphène. La graphène est considéré comme un « matériau miracle » depuis sa découverte et il ressemble plus à de la science-fiction qu’à la réalité. Constitué d'une seule couche d'atomes de carbone disposés en hexagone comme des nids d'abeilles, il est non seulement le matériau le plus fin du monde, mais aussi l'un des plus solides. Grâce à sa structure matérielle, le graphène possède des propriétés uniques qui dépassent tout ce qui a pu être utilisé auparavant dans la technologie des combinaisons. Le graphène se réchauffe plus rapidement et emmagasine cette chaleur beaucoup plus longtemps que d’autres doublures intérieurs, offrant ainsi des propriétés thermiques optimales pour le windsurf, le kitesurf et le surf. La construction bidimensionnelle présente un autre avantage : sa grande flexibilité et élasticité. De plus, les liaisons carbones très solides rendent le matériaux extrêmement robuste et résistant. J’adore également souligner ce fait : en tant que fabricants, nous pouvons choisir le degré de chaleur en modifiant le pourcentage de graphène que nous utilisons dans nos combinaisons. Les combinaisons ION sont celles qui possèdent le pourcentage de graphène le plus élevé comparé à toutes les marques concurrentes ! 

Est-ce que cela signifie qu’on peut choisir une combinaison plus fine tout en ayant la même chaleur ? 
Oui, exactement, et c’est incroyable ! Par exemple, une combinaison SEEK Select 4/3 mm avec la doublure intérieure « Graphene Plush » est aussi chaude que n’importe quelle combinaison 5/4 mm sur le marché. Autrement dit, l’épaisseur de ta combinaison diminue tandis que la flexibilité, et donc le confort, augmente. Et ce pour un prix plus ou moins équivalent. 

Que recommandes-tu pour l’automne et l’hiver : néoprène « jersey » ou néoprène « lisse » ? 

Les combinaisons « lisses » sont un peu plus chaudes dans les conditions ventées que les combinaisons « jersey ». Si la chaleur est ce qui compte le plus pour toi, alors dirige-toi vers le néoprène « lisse ». Par contre, si la flexibilité est également importante à tes yeux, alors je te conseille de choisir une combinaison en néoprène « jersey ». De façon générale, même si le panneau arrière de la combinaison est en néoprène « lisse » et que le reste est en « jersey », tu seras bien protégé du vent. Grâce à l’utilisation de doublures intérieures comme notre « Graphene Plush », les combinaisons en néoprène « jersey » sont aujourd’hui presque aussi chaudes que les « lisses ».

ION Water_Wetsuit Insights_Cold Water Neoprene

Quelle épaisseur de néoprène (indépendamment des autres critères de matériau et de fabrication) est recommandée pour l’automne et l’hiver ?  

Il est presque impossible de répondre à cette question de façon générale car cela dépend de plusieurs éléments. Dans la plupart des pays d’Europe du nord, il est recommandé d’utiliser une 4/3 mm ou 5/4 mm pour l’automne et une 5/4 mm avec une cagoule séparée ou même une 6/5 mm avec une cagoule intégrée pour les jours très froids. Bien entendu, il faut tenir compte de ta sensibilité personnelle au froid ainsi que des températures de l’air et de l’eau qui sont importantes. De plus, il faut également prendre en considération le temps effectif passé dans l’eau pendant la pratique du sport. Par exemple un surfeur est continuellement dans l’eau alors qu’un kitesurfeur (selon son niveau et sa discipline) passe beaucoup moins de temps dans l’eau. N’oublions pas non plus les combinaisons étanches ! Nos combinaisons étanches Fuse ont été conçues pour supporter les conditions les plus extrêmes et sont parfaites pour le kite foil, le wing foil, le windsurf ou le SUP. 

La cagoule est le maître mot. Qu’en est-il de l’équipement pour la tête ? Cagoule, bonnet ou le bon vieux bonnet à pompon ?  
La cagoule est définitivement le meilleur choix pour les jours très froids. La meilleure option est d’acheter une combinaison qui a déjà une cagoule intégrée, mais même une cagoule séparée apportera de la chaleur supplémentaire. Les bonnets sont davantage adaptés aux jours d’automne un peu frais qu’aux très froides journées hivernales. Quant aux bonnets à pompon, ils n’ont rien à faire dans les sports nautiques.  

Comparons cagoule intégrée vs cagoule séparée : la cagoule intégrée à la combinaison est l’option la plus pratique. Certaines personnes préfèrent néanmoins une combinaison sans la cagoule intégrée car cela permet d’avoir plus d’options et offre la liberté de choisir en fonction des conditions. La cagoule intégrée présente tout de même un gros avantage : si, pendant la session, il fait plus chaud que ce que tu pensais initialement, tu peux simplement la retirer et continuer à naviguer. En revanche, avec la cagoule séparée, tu devras retourner sur la plage pour l’enlever. Tu peux aussi la coincer dans ta combinaison mais cela peut être gênant et pas très confortable.  

Que faut-il savoir de plus à propos des cagoules et que penses-tu des bonnets en néoprène ? 

Les cagoules sont toujours très ajustées afin de laisser passer un minimum d’eau. La cagoule intégrée est plus étanche, c’est donc aussi l’option la plus chaude. Nos bonnets en néoprène offrent une isolation thermique supplémentaire pour la tête et te garderont au chaud pendant les journées fraiches, mais rien ne vaut la chaleur de la cagoule intégrée. 

Les coutures sont également essentielles, elles influent énormément sur la perméabilité à l’eau d’une combinaison. Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus, s’il-te-plaît ? 

Bien sûr ! Les coutures des combinaisons sont souvent négligées mais elles jouent un rôle majeur en termes de chaleur, d’élasticité et de confort. Il faut distinguer les coutures « cousues / collées » des coutures « à plat ».  

Comme leur nom l’indique, les coutures « cousues / collées » sont celles qui sont cousues puis collées et donc presque complètement étanches. Les coutures « plates » ne sont pas collées, sont agréables sur le corps et sont principalement utilisées sur les combinaisons estivales plus souples, car le collage n’est possible que sur du néoprène de 3 mm d’épaisseur ou plus. De plus, les coutures « plates » traversent le néoprène, ce qui crée des micro-trous par lesquels l’eau peut pénétrer, alors que la technique du « point invisible » est effectuée avec une aiguille courbe qui ne rentre que dans la partie supérieure du néoprène ; il n’y a donc pas de micro-trous et la combinaison est étanche. 
 
En plus des coutures, la combinaison peut être étanchéifiée par un joint « Power Seam » à l’extérieur et de fines bandes de néoprène collées à l’intérieur. Il est important de trouver le bon équilibre : si elles sont trop utilisées, ces deux techniques peuvent impacter la flexibilité de la combinaison.  

Ainsi, la couture « plate » est une couture entrée de gamme qui permet aux fabricants de proposer des combinaisons à des prix abordables. Est-il facile d’améliorer ces combinaisons avec un petit budget supplémentaire en superposant des couches, par exemple en portant un shorty fin d’été ou un lycra (qu’on mettrait normalement en vacances sous les tropiques) sous la combinaison ? Est-ce que superposer plusieurs couches est utile ? 
Oui ! Il y a toute une gamme de tops différents (manches longues et courtes, tops sans manches, etc.) et également des shorts qui peuvent être portés sous la combinaison, cela fonctionne très bien ! Également, si tu attends que le vent monte ou que tu fais une pause sur la plage, un sweat ou une veste en néoprène t’abriteront parfaitement du vent. Un gilet peut également être utile. Les gilets apportent davantage de chaleur et de flottabilité, ce qui participe grandement à ta sécurité, surtout pendant les journées les plus froides.

ION Water_Wetsuit Insights_Neoprene Jackets

Quelle taille choisir pour une combinaison ? 
En règle générale, plus la combinaison est ajustée, plus elle sera chaude. Nous te recommandons fortement de choisir la taille la plus petite tout en étant confortable. C’est simple : plus la combinaison est serrée, moins l’eau peut y entrer. Une combinaison est plus efficace quand elle est complètement sèche à l’intérieur. Imaginons que tu tombes en kite ou en planche et que tu es complètement immergé dans l’eau froide, l’eau va rentrer brusquement et celle qui avait déjà été réchauffée par ton corps sera évacuée tandis que la nouvelle eau pénètrera, ce qui te demandera plus d’énergie pour la réchauffer à nouveau. Si tu es entre deux tailles, choisis toujours la plus petite ! 

À propos des chaussons : qu’est-ce qui fait qu’une paire de chaussons est adaptée aux saisons froides ?  

C’est simple, plus le chausson est épais, plus il est chaud. Une paire en 6/5 mm est plus chaude qu’une en 3/2 mm. De plus, la doublure intérieure, la qualité des coutures ainsi que la flexibilité du matériau sont importantes pour l’isolation thermique. Concernant les coutures, ce que je viens d’expliquer pour les combinaisons, c’est à dire coutures « plates » vs « cousues / collées », s’applique également aux chaussons et idem pour les doublures intérieures. Tout cela est également valable pour les gants en néoprène. 

Quels sont tes derniers conseils pour rester au chaud l’hiver ? 

1. Ne fais pas de compromis sur la qualité. Quand tu seras dans l’eau, tu regretteras vite de ne pas avoir acheté la combinaison de meilleure qualité. Fais-moi confiance, tu ne peux pas faire croire à ton corps que tu as chaud.  

2. Les coutures « cousues / collées » sont mieux que les coutures « plates ». 
3. Les coutures collées te gardent au chaud plus longtemps que les coutures cousues. 
4. Si tu hésites, prends toujours la taille la plus petite tout en restant confortable.  
5. Une cagoule intégrée est plus chaude qu’une cagoule séparée ou qu’un bonnet. 

6. Tu perds beaucoup de chaleur par tes mains et tes pieds, protège-les du froid en conséquence !

Merci beaucoup pour l’interview Michi !

ION Water_Wetsuit Insights_Graphene lining
ION Water_Wetsuit Insights_Cold Water Kitesurfing
ION Water_Wetsuit Insights_Neoprene gloves
ION Water_Wetsuit Insights_Neoprene booties